Rassemblement mercredi 11 novembre à 15h, place du Châtelet

Appel au Rassemblement #laissezmoisaigner #NoTaxOnTampons

Georgette Sand donne rendez-vous à toutes les femmes qui ont le tampon en travers de la gorge

le 11 novembre à 15h place du Châtelet à Paris.

#Laissezmoisaigner #Notaxontampons

Paris, mardi 2 novembre 2015. Georgette Sand appelle au rassemblement mercredi 11 novembre, à 15h, place du Châtelet à Paris, pour demander avec force et créativité l’abaissement du taux de TVA sur les protections périodiques à un taux super réduit. Georgette vous présente  son clip de mobilisation “Laissez moi saigner” !

Face au rejet le 15 octobre à l’Assemblée nationale, de l’amendement au projet de loi de finances 2016 déposé par la députée Catherine Coutelle, qui aurait permis l’abaissement du taux de TVA sur les protections périodiques – tampons, serviettes, coupes menstruelles – de 20% à 5,5%, Georgette Sand a accueilli  l’énergique mobilisation des femmes sur les réseaux sociaux. Twitter, facebook, youtube ou tout autre forum des médias ayant pignon sur web : tous les moyens sont bons pour rejoindre le combat contre la Taxe Tampon. (Pour se faire une idée de cette mobilisation spontanée, en voici un aperçu, ici).

Avec un enthousiasme décuplé, Georgette Sand s’organise en vue de l’examen d’un nouvel amendement au Sénat, à partir du 19 novembre, et appelle toutes les femmes et les hommes qui ont le tampon en travers de la gorge à se mobiliser le 11 novembre à 15h, place du chatelet à Paris. La tampontax ne passera pas !

En prime, Georgette vous offre un avant goût du rassemblement du 11 novembre avec son clip “Laissez moi saigner”, hommage au fameux “Laissez moi danser” de Dalida, parce que danser sans protection périodique quand on a ses règles, c’est juste pas possible !

L’événement facebook du rassemblement contre la tampontax 

Contacts presse :

Gaëlle COURAUD : 06 33 54 93 90 – Juliette MELBA : 06 18 65 16 72

Les paroles du clip “Laissez moi saigner”:

Monday, Tuesday
Day after day, I lose my blood

Monday, I can’t believe I’m bleeding
Tuesday, I can’t believe I’m paying
Day after day I lose money

Couplet 1

Moi je suis une femme active
Je saigne chaq’ mois comme n’importe quel’ fille
Toujours sereine et prête à la fête
Comme si saigner chaque mois n’était pas un problème

Moi je ne suis pas vraiment riche
Et mon pays aime les taxes de niche
Tampon, serviette, sont vues comme du luxe
Par les bureaucrates qui vénèrent les taxes

Refrain des bureaucrates

Laissez-nous taxer, laissez-nous
Laissez-nous taxer, prélever et nous goinfrer, tout pomper
Laissez-nous taxer, laissez-nous
Prendre tout le fric des femmes

Monday, I can’t believe I’m bleeding
Tuesday, I can’t believe I’m paying
Day after day I lose money

Couplet 2

Toi, tu crois vraiment tout savoir
Tu ponds des taxes qui ne te touch’ pas
Tu omets que je suis moins payée qu’toi
Cycle après cycle je boucle pas mes fin de mois

Refrain des Georgettes

Laissez-moi saigner, laissez-moi
Sans me juger et sans me surtaxer, laissez-moi
Laissez-moi saigner, laissez-moi
Mener le combat contre la TVA

Pont rap

Spéciale cacedédi aux mecs de Bercy
Qui croient qu’une lingette c’est comme une serviette
A la supérette je vois pas ta tête
Au rayon tampon je vois pas Macron

Le coca zéro il est à 5-5
Alors que ma cup c’est à 20 qu’elle trinque
La coupe est pleiiiiiiine !

Couplet 3

Moi je veux un taux super réduit
Pour éponger mon super gros débit
Il y en a marre de la double peine
Saigner tous les mois je ne l’ai pas choisi

Refrain des Georgettes

 

Rappel du contexte :

Georgette Sand lance la pétition #NoTaxOnTampons le vendredi 20 février demandant que la TVA sur les tampons, serviettes et coupes menstruelles passe a minima de 20% à 5,5%, comme pour d’autres produits « de première nécessité » tels que l’eau, les denrées alimentaires ou les préservatifs, voire à 2,1% comme c’est le cas pour les médicaments remboursables par la Sécurité sociale. Car avoir ses règles pour une femme, ce n’est pas optionnel ! La pétition : change.org/tampontax

Pour mieux comprendre l’absurdité de la tampontax, voici une petite vidéo pédagogique ainsi que des reportages diffusés à la télévision au printemps dernier, et .

En France aussi, la dépense en protections périodiques représenterait en moyenne 1500 euros dans une vie pour chaque femme… soit une fortune surtout pour les personnes les plus précaires qui optent souvent pour des solutions alternatives non adaptées et potentiellement irritantes. Une mise à disposition gratuite, comme c’est déjà le cas pour les préservatifs, constituerait une avancée considérable dans la prise en compte des publics féminins les plus démunis. Par ailleurs, la gratuité totale du papier hygiénique dans l’ensemble des sanitaires des lieux publics, aéroports, restaurants, et parfois même les universités, ne devrait-elle pas être étendue aux protections périodiques ?

Le législateur pourrait trouver une excellente occasion de lancer un signal fort en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes, mais aussi, en appliquant une TVA réduite sur tous les produits d’hygiène de première nécessité (dentifrice, papier hygiénique, protections périodiques, gels hydroalcooliques, etc.), démontrer l’importance de la santé publique et des politiques de prévention. Il semble en effet paradoxal de traiter fiscalement à taux égal des produits tels que les sodas ou les plats préparés, dont les effets néfastes sur l’équilibre alimentaire et la santé sont largement prouvés, et les produits d’hygiène de première nécessité.

Les taux de TVA en France et en Europe :

Les pétitions soeurs en Europe et dans le monde :

Grande-Bretagne : change.org/endtampontax

Italie : https://www.change.org/p/le-mestruazioni-non-si-tassano-iva-al-minimo-sugli-assorbenti

Allemagne : https://www.change.org/p/bundesrat-senken-sie-die-tamponsteuer-tampontax

Australie : https://www.change.org/p/axe-the-tampontax-bloodyoutrage

Canada : https://www.change.org/p/no-tax-on-tampons-a-campaign-to-remove-the-gst-charged-on-menstruation-products-sign-the-petition

À propos de Georgette Sand :

Le collectif Georgette Sand décrypte l’actualité de l’égalité dans les médias, propose une alternative aux codes de genre et se mobilise pour éduquer les réfractaires. Georgette Sand souhaite encourager la présence et la prise de parole féminines dans les médias et plus généralement sur le devant de la scène. Car faut-il vraiment s’appeler George pour être prise au sérieux ? www.georgettesand.org

Actions Georgette Sand associées :

Tags: , , , , , ,