Georgette Sand publie son premier ouvrage : Ni vues ni connues !

Ni vues ni connues – Collectif Georgette Sand

Préface de Michelle Perrot • Postface de Pénélope Bagieu

Editions Hugo & Compagnie • Sortie le 5 octobre 2017 • 259 pages couleur • 17 euros

Georgette Sand publie son premier ouvrage : Ni vues ni connues ! Ce livre recense les mécanismes qui font disparaître les femmes de l’Histoire au travers de 75 figures méconnues ou inconnues.

 

Parce qu’il est parfois difficile de trouver la Wonder Woman qui sommeille en nous, chez Georgette Sand, nous pensons que nous avons bien besoin de modèles. Des femmes fortes, libres, indépendantes, qui ont bravé les obstacles, envoyé valser les diktats et changé le monde.

À l’inverse, il est aussi bon de savoir que les femmes ne sont pas toutes de douces agnelles. De la légende noire factice à la vraie dictatrice sanguinaire, leur noirceur peut être réelle. Une femme peut être un tyran comme un autre !

Où sont ces femmes ? Si elles existent bel et bien, elles n’ont pas toujours leur place dans nos livres d’Histoire, les programmes scolaire, les piédestaux de nos squares ou les documentaires télévisés.

Ces femmes, nous les avons cherchées, et telle une fabuleuse chasse aux trésors sur tous les continents et à toutes les époques, les avons recensées par centaines dans le tumblr Invisibilisées depuis 2014. Émerveillées devant l’ampleur de leurs accomplissements, nous avons tiqué devant l’acharnement de la société, des hommes, mais aussi parfois des femmes elles-mêmes, à (se) réduire au silence, cantonnant leur mémoire à une note de bas de page dans le grand roman de l’humanité.

Ces mécanismes d’effacement sont toujours les mêmes : famille, amours, loi, religion, collègues… Alors que certain.e.s tentent de les censurer de leur vivant, d’autres choisissent de les oublier, détruire leurs travaux ou s’approprier leurs découvertes. Parfois, l’invisibilisée est reconnue de son vivant. Mais sa mémoire est bafouée : elle ne reste dans l’Histoire que comme ambitieuse ou sanguinaire.

Georgette Sand a décidé d’écrire un livre pour décrypter les mécanismes qui maintiennent les femmes dans l’ombre et a sélectionné 75 figures permettant de les les comprendre.

Savez-vous que la plupart des chefs dont on accuse Aliénor d’Aquitaine, sanguinaire, incestueuse et dépensière, ne sont que des fake news diffusées par son ex-mari, roi de France, jaloux de son remariage ? Qu’Hypatie connaissait le système solaire 12 siècles avant Copernic ? Que les pulsions de mort ont été théorisées par Sabina Spielrein, avant Sigmund Freud ? Qu’Houdini n’était pas le seul magicien à prendre des risques inconsidérés ? Qu’il y a eu des théoriciennes de la révolution, pas uniquement Lénine et Trotsky ? Que Rosa Parks n’était pas une simple couturière ? Que les tortionnaires nazis n’étaient pas tous des hommes ? Qu’au Japon personne ne critique les femmes qui prennent les armes ? Que George Sand a contribué à l’avènement de la démocratie ?

Il aura fallu des heures de discussions animées, de recherches, de lectures, des milliers de mails échangés, mais notre passion n’a cessé de nous animer pour les choisir, les raconter et les réunir dans cet ouvrage.

Nous espérons que leurs histoires vous inspireront tout autant qu’elles nous inspirent, que vous vous souviendrez de leurs noms et de leurs actions. Car en multipliant les récits du passé, nous souhaitons que les héros et héroïnes d’aujourd’hui puissent construire un autre futur.

Georgettement vôtre,

Le collectif Georgette Sand

Georgette Sand défend l’idée qu’on ne devrait plus s’appeler George pour être prise au sérieux. Le collectif s’attache à déconstruire les stéréotypes, à renforcer la capacité d’émancipation des femmes et à améliorer leur visibilité dans l’espace public afin que dès l’enfance, les filles puissent connaître la diversité de celles qui composent ce monde.

Contact presse :

Marie Decrême 01 83 79 94 14 m.decreme@hugoetcie.fr

Tags: , , , , , ,