Georgette Sand et le Ministère des femmes disparu

Georgette Sand, avec de nombreuses autres organisations féministes, était présente ce mardi 2 septembre à proximité de Matignon pour se désoler de la disparition du Ministère du droit des femmes.

Bien sûr les « femmes » ne disparaissent pas. Intégrées au ministère de Marisol Touraine, elles auront même une Secrétaire d’Etat, Pascale Boistard. Mais au dela du manque d’unanimité certain pour le choix de personne qui a été fait, ce qui est dommageable c’est que « les droits des femmes » sont rattachés aux questions sociales. Donc aux publics en souffrance.

Les femmes, une fois encore, sont définies comme éternelles « victimes ». En aucun cas leur émancipation ou protection n’est vue comme une condition sine qua non du développement éthique et économique du pays.

N’est-il pas dommage de cantonner plus le la moitié de l’humanité à un rôle de victime quand elle peut être cosmonaute, libraire ou architecte ?

Plus qu’une considération gnangnan et assistée  » nous les femmes nous sommes fragiles et nous devons être protégées ! » ne faudrait-il pas donner des clefs d’émancipation, éduquer l’ensemble de la société au rôle d’une (grosse) partie de l’humanité ? N’était-ce pas le but de la loi sur l’égalité femme / homme votée cette année ? Éduquer, y compris à l’école sur le fait que parler des femmes comme de victimes et de personnes subissant les actions des autres, de facto les confine au rôle de victime ou de personne subissant les actions des autres ?

Quelques photos des Georgettes de sortie…

Leministeredesfemmesdisparu3Leministeredesfemmesdisparu1Leministeredesfemmesdisparu2

 

Tags:

No comments yet.

Laisser un commentaire